Photo Sylvain Gaudin © CNPF (jpg - 80 Ko)

Les tendances d'évolution du climat

Le changement climatique est sans équivoque et beaucoup de changements observés récemment sont sans précédent depuis des décennies voire des millénaires (GIEC, 2014).

Auteur : Direction de la Climatologie et des Services Climatiques, Météo-France

Le climat change : une réalité

En France métropolitaine, les observations montrent une hausse des températures moyennes de 1,4°C depuis 1900, avec une accélération du réchauffement au cours des 3 dernières décennies (Figure 1).

Figure 1 : L’histogramme représente l’écart à la référence (moyenne sur la période 1961-1990) de la moyenne annuelle des températures moyennes quotidiennes observées. La courbe représente la moyenne glissante sur 11 ans.

 On observe aussi des évolutions de la fréquence et de l’intensité des événements extrêmes : le nombre de journées chaudes (températures maximales supérieures à 25°C) augmente, tandis que le nombre de jours de gel diminue. Les vagues de chaleur sont devenues plus fréquentes et plus intenses. A titre d’exemple, l’été 2018, deuxième été le plus chaud depuis 2003, a été marqué par une vague de chaleur exceptionnelle du 24 juillet au 8 août.

Le cycle hydrologique est aussi concerné, avec notamment l’assèchement du sol et l’accentuation de l’intensité des sécheresses.


Poursuite du réchauffement dans les scénarios climatiques

L’analyse de simulations du climat à venir, basée sur des scénarios d’émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2100, montre que le réchauffement va se poursuivre au cours du XXIe siècle. Selon le scénario « pas de politique climatique visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre », il pourrait atteindre 4°C à l'horizon 2071-2100 par rapport à la période 1976-2005.

Prenant appui sur le même type de scénario (scénario SRES A2), la Figure 2 compare le cycle annuel d'humidité du sol sur la France entre la période de référence climatique 1961-1990 et les horizons temporels proches (2021-2050) ou lointains (2071-2100) sur le XXIe siècle. Elle montre un assèchement important à toutes les saisons. En termes d'impact potentiel pour la végétation et les cultures non irriguées, cette évolution se traduit par un allongement moyen de la période de sol sec de l'ordre de 2 à 4 mois tandis que la période humide se réduit dans les mêmes proportions.

Figure 2 : Cycle annuel de l'humidité du sol


Connaitre les évolutions climatiques passées et à venir à différentes échelles

Face à ce diagnostic, l’adaptation au changement climatique est devenue un enjeu majeur. Les pouvoirs publics locaux et de nombreux secteurs de l’économie ont besoin de données climatiques précises pour dimensionner leurs projets et investissements portant sur le long terme.

Plusieurs outils numériques existent, qui donnent libre accès aux informations climatiques:

  • A destination du grand public, l’application CLIMAT HD permet de visualiser les variations passées et futures du climat en France, et pour chacune des régions.
  • Pour aller plus loin, Drias, Les futurs du climat met à disposition des projections climatiques régionalisées pour la métropole et l’outre-mer, délivrées sous différentes formes graphiques ou numériques.