IKSMAPS

Production de cartes pré-calculées d’évolution des aires climatiques des principales essences de la foresterie française à l’aide du modèle IKS.

Coordination : Myriam LEGAY, ONF

Présentation du projet

Ce projet IKSMAPS se déroule en deux volets:

Volet 1 (2015) : Evaluation du modèle et cahier des charges de l’outil d’aide à la décision

Volet 2 (2017) : Développement d’un service sylvoclimatique basé sur le modèle IKS

Objectif

Le choix d’essences-objectifs adaptées à l’évolution du climat est l’une des options d’adaptation les plus souvent envisagées. Cependant, sa mise en œuvre se heurte à l’absence d’outils pratiques d’évaluation de la compatibilité des espèces aux climats futurs possibles, malgré l’abondance des travaux de modélisation de la réponse des espèces aux climats développés par la recherche.

La question de l’explicitation des incertitudes, indispensable pour une juste interprétation des simulations, est souvent la pierre sur laquelle achoppent les tentatives de valorisation pratique des travaux de recherche. Ce point est particulièrement critique lorsque les résultats sont présentés sous la forme de cartes, avec un impact émotionnel fort.

Dans la suite du projet NOMADES, ce projet IKSMAPS s’attache à une évaluation du modèle IKS, qui reproduit la répartition des espèces par une approche de facteurs climatiques limitants. La finalité est de mettre à la disposition des aménagistes et conseillers techniques forestiers un jeu complet et cohérent de simulations pré-calculées d’impact du changement climatique sur les principales espèces forestières utilisées en France. Il s'agit d'un outil d’aide à la décision sous la forme d’un service sylvoclimatique permettant de projeter l’évolution de la zone de compatibilité climatique des espèces en fonction de scénarios de changement climatique.

Approche

Le projet consiste à soumettre le modèle IKS à un certain nombre de tests (IKSMAPS1), sur :

  • Sa capacité à représenter l’aire actuelle des principales espèces françaises,
  • Sa sensibilité aux données de répartition utilisées et à la méthode d’ajustement,
  • La comparaison des résultats obtenus aux principales simulations publiées sur ces mêmes essences, 
  • Le niveau de résolution auquel on peut pousser le modèle, dans l’état actuel de son conditionnement par les données sources (notamment climatiques).

Le projet bénéficiera de l’appui d’un comité scientifique, qui veillera également à son articulation avec le métaprogramme ACCAF (INRA EFPA).

Le projet IKSMAPS2 associe des objectifs de consolidation du modèle sur des points identifiés dans IKSMAPS1 et le développement du service sylvoclimatique en lui-même.

La définition de l’ergonomie du service impliquera la communauté des utilisateurs potentiels constituée dans le cadre du projet IKSMAPS1. Cette communauté sera associée au développement d’une interface web de consultation, d’analyse et d’extraction des données de simulation, adaptée aux contextes d’utilisation de l’outil.

La prise en compte des incertitudes est au centre du projet, et passe par le choix du panel de scénarios de simulation et surtout par le design des fonctionnalités de représentation du faisceau des simulations.

Production attendue

Le projet IKSMAPS vise à conditionner un outil d’aide au choix des essences ciblant prioritairement les besoins des conseillers techniques et experts en aménagement dans une logique de service climatique. L’outil d’aide à la décision ainsi déployé sera mis en œuvre à l’appui de la démarche de révision des conseils d’utilisation des matériels forestiers de reproduction.

 

Mots-clés : facteurs climatiques limitants, aires de répartition, évaluation de modèle, aide au choix des essences, service climatique, compatibilité climatique, scénarios climatiques, incertitudes, service sylvoclimatique, interface web.

 


Principales productions