ESPERENSE

Création d’un réseau d’expérimentations permettant d’identifier rapidement et collectivement le matériel génétique du futur

 

Coordination : Céline Perrier, CNPF-IDF
Animation : Hedi Kebli (hedi.kebli@cnpf.fr)

Description du projet

Contexte

Les différents scénarios climatiques produits par le GIEC font craindre un déclin de la productivité de la forêt française. La trajectoire climatique prise ces dernières années, l’ampleur des impacts et la durée de rotation des essences impliquent une réaction rapide et appropriée des gestionnaires forestiers. Notre savoir-faire et nos méthodes sylvicoles ne vont pas suffire pour maintenir des peuplements productifs. Il est donc devenu crucial d’anticiper en proposant dès aujourd’hui des options d’adaptation raisonnées et innovantes à partir des connaissances existantes. 

Les différents projets de recherche mis en place ont montré une vulnérabilité des principales essences forestières françaises vis-à-vis des changements climatiques globaux. Les gestionnaires sont particulièrement conscients de ces enjeux et de l’importance que revêt le choix des essences à installer.


Néanmoins, ils se sentent particulièrement désarmés pour prendre seuls de telles décisions lourdes de conséquences sur l’avenir de la filière forestière. Ils sont en attente de recommandations pour la conduite et le renouvellement de leurs peuplements forestiers. Il devient urgent de pouvoir leur proposer des options.

Objectifs

  1. Améliorer la connaissance sur le comportement des essences et provenances en :
    - identifiant les essences de substitution potentielles aux essences en place considérées comme vulnérables au changement climatique
    - évaluant leur comportement

  2. Apporter un cadre global à l’expérimentation de nouvelles essences et provenances :
    - repérer les zones à enjeux et vulnérables, organiser les besoins d’approvisionnement en graines et plants
    - assurer cohérence et complémentarité des essais en évitant les doublons

  3. Mettre en place un partenariat durable autour de ces expérimentations :
    - pour permettre le partage des expériences
    - pour apporter une meilleure visibilité des dispositifs existants

Approche

Le projet ESPERENSE s’appuie sur une mise en commun des moyens provenant des organismes de recherche, de R&D publics et privés et des gestionnaires pour initier un réseau d’expérimentations multipartenaires. Ce projet aura pour finalité d’améliorer les connaissances sur le comportement de nouvelles essences et provenances, dans différents contextes de stations forestières. Ce préalable est indispensable pour identifier les essences de substitution potentielles aux essences vulnérables en place sur le territoire.

Une analyse en serre sera également menée pour étudier les effets d’un stress hydrique dans le jeune âge. En effet, pour comprendre la résilience des espèces face aux changements climatiques, des mesures de croissance et de mortalité en tests in situ seulement ne sont pas suffisants. Le fonctionnement physiologique sous contrainte doit aussi être pris en compte.

Les acteurs du projet souhaitent ainsi s’engager dans un partenariat durable autour de l’expérimentation de nouvelles essences et provenances, ainsi que pour le partage d’expériences au-delà de la durée de ce projet. Pour cela, un consortium de partenaires acteurs de l’expérimentation française sera mis en place, ainsi qu’une infrastructure nationale interopérable de bases de données. La fédération des forces et des moyens permettra la mise en place d’un réseau d’expérimentations solide et durable. Il sera en cohérence avec le patrimoine d’expérimentations déjà existant (REINFFORCE, arboretums scientifiques,...). Cette démarche collaborative unique impliquant chercheurs et gestionnaires permettra d’intégrer les initiatives au fur et à mesure de l’avancement du projet et d’assurer un retour d’expérience plus efficace et rapide auprès des expérimentateurs forestiers.


Productions attendues

  • Le projet va poser les fondements d’un réseau d’expérimentations pour l'évaluation des essences et provenances. A savoir : le cadre global du réseau, la liste des essences et provenances à évaluer, les protocoles pour différents types de tests.
  • Définition des systèmes forestiers à enjeu de production de bois et considérés comme vulnérables au changement climatique.
  • Cahier des charges pour la mise en place d’une plateforme d’échanges multipartenaires permettant le partage des données et métadonnées d’expérimentation, s’appuyant sur les bases de données existantes.
  • Formalisation d’un consortium multipartenaires autour du réseau.

 

Mots-clés : expérimentation, réseau, test, essai, essences, provenances, protocole, zones à enjeu, changement climatique


Financeurs

Logo Ministère en charge de l'Agriculture   Logo Interprofession FBF