CASTELDIAG

Faisabilité du diagnostic de l’état sanitaire
des peuplements par télédétection

Exemple du châtaignier en Dordogne

 

Coordination : Michel Chartier, CNPF-IDF

Description du projet

Objectifs

Les gestionnaires s’inquiètent de l’état sanitaire du châtaignier en Dordogne. Dans ce département, cette essence représente un enjeu important pour la production de bois. Le changement climatique menace l’avenir du châtaignier déjà touché par de nombreuses maladies. L'objectif de ce projet est de faciliter le diagnostic sanitaire à grande échelle des peuplements de châtaigniers et d'évaluer ainsi l'état de cette ressource

Approche

Pour évaluer le stade de dépérissement, le CNPF a développé un outil de diagnostic appelé ARCHI qui fonctionne sur de nombreuses essences mais nécessite d’être adapté au cas des taillis de châtaignier. Par ailleurs, les perspectives d’amélioration et d’interprétation des mesures d’activité et de baisse de vitalité des peuplements forestiers faites par télédétection doivent permettre d’évaluer cet état de vitalité sur de grandes surfaces. Les informations issues de la télédétection pourraient être utilisées, de manière complémentaire, à la méthode de diagnostic ARCHI.

Ce projet permet d’adapter la méthode ARCHI aux taillis de châtaignier, de tester les nouvelles séries d’images satellites (Sentinel-2) pour détecter l’état sanitaire de cette essence sur le département de la Dordogne et de confronter cette approche aux observations de terrain sur des placettes d’étude.

Productions attendues

Le rendu final attendu est d'une part l'élaboration d'une méthode d'évaluation de l'état sanitaire des châtaigneraie par télédétection, et d'autre part, l’élaboration d’une carte du dépérissement du châtaignier sur la Dordogne.

 

Mots-clés : châtaignier, état sanitaire, télédétection


Principales productions


Financeurs